Oublis et trous de mémoire ; 13 méthodes simples pour améliorer la mémoire !

366

Vous avez des difficultés à vous rappeler de vous rappeler des noms, des numéros de téléphone ou des dates importantes ? Vous perdez du temps à chercher votre véhicule dans un parking ? Quand vous quittez la maison, devez-vous rebrousser chemin au bout de vingt minutes pour vérifier si vous n’avez rien laissé allumer ? Vous arrive-t-il parfois d’oublier l’orthographe de mots usuels ? Si vous répondez affirmativement à la plupart des questions ci-dessus, voici une bonne nouvelle : vous pouvez vous guérir de vos oublis !

Qu’est ce que la mémoire ?
La mémoire est la fonction qui permet de capter, coder, conserver et restituer les stimulations et les informations que nous percevons. Elle met en jeu aussi bien les structures physiques que psychiques. Il n’existe pas une mémoire, mais des mémoires. La mémoire est évidemment l’une des fonctions les plus importantes et l une des propriétés les plus passionnantes du cerveau. C’est pourquoi Pascal disait qu’elle est nécessaire à toutes les opérations de l’esprit. Elle régit l’essentiel de nos activités et construit aussi bien l’identité que les connaissances, l’intelligence, la motricité et l’affectivité de chacun de nous. En effet, en première analyse, on peut distinguer la mémoire sensorielle, la mémoire à court terme et la mémoire à long terme.
La mémoire sensorielle est brève, elle correspond pratiquement au temps de perception d’un stimulus par nos organes sensoriels. La mémoire à court terme elle, est baptisée mémoire de travail, nous la sollicitons en permanence ; c’est une mémoire qui nous offre la capacité de retenir pendant une durée comprise entre une et quelques dizaines de secondes.
Contrairement aux deux premières citées, la mémoire à long terme stocke les informations pendant une longue période et même pendant toute la vie.

Comment améliorer la mémoire ?
Sachez pour commencer que nous n’avons pas hésité à consulter certains spécialistes de la mémoire et diverses personnes dont la profession exige une excellente mémoire. Ces personnes nous ont confié leurs secrets. Et grâce à certains petits trucs, tout le monde peut avoir une bonne mémoire. Mais quels sont-ils ?
• Dites-vous que vous souvenir consiste à reconstruire. Vous voulez vous souvenir du nom de la célèbre bataille que Napoléon a perdue. Comment la retrouver ? Essayez de vous souvenir du plus grand nombre de choses possible au sujet de l’événement. Par exemple, Napoléon peut vous faire penser à Joséphine, au code Napoléon, aux batailles et enfin à Waterloo. Plus vous établissez au code Napoléon, aux batailles et enfin à Waterloo. Plus vous établissez de rapports, plus vous avez des chances de trouver le bon fil conducteur.
• Parlez-vous. Ne soyez pas gêné. Stimulez votre mémoire à l’aide d’un message verbal en plus d’une image visuelle. Si vous laissez votre voiture au bout du parking, près du panneau publicitaire, dites-vous : << je laisse ma voiture au bout du parking, devant le panneau publicitaire >>. Dites-le à haute voix. C’est une autre façon de renforcer la mémoire.
• Faites des listes. Lorsque vous le pouvez, notez sur un bout de papier toutes les choses dont vous devez vous souvenir. Notre mémoire à court terme a des capacités limitées. Nous ne disposons que d’une quantité d’espace donnée, explique un médecin. En faisant des listes, non seulement vous assurez-vous que vous vous souviendrez de ce que vous avez écrit, mais vous vous libérez l’esprit et pourrez passer à des choses plus importantes.
• Divisez les choses en catégories. Lorsque vous ne disposez pas d’un crayon et d’un bout de papier, faites des listes mentales, mais ne le faites pas au hasard. Si vous allez au marché et savez que vous avez environ 12 choses à acheter, vous en oublierez inévitablement quelques unes, à moins de les avoir classées par catégorie.
• Faites des ensembles. Les ensembles sont comme les catégories, mais vous les faites à l’aide de chiffres. Par exemple, si vous devez vous souvenir d’une série de chiffres comme 2, 2, 1, 7,7, 5, 5, 5, 0, 5, 2, 9, vous avez sans doute du mal à le faire. Il est beaucoup plus facile de se rappeler un numéro comme (221) 77- 555-05-29 (mon numéro par exemple). Les numéros de téléphone se présentent automatiquement en ensembles, tout comme les numéros de sécurité sociale. Vous pouvez, bien entendu, faire des ensembles de n’importe quels chiffres pour mieux vous en souvenir.
• Inventez des histoires. Si vous vous rappeler plusieurs chose et craignez de ne pas y parvenir, cessez de vous inquiéter. Inventez-vous une histoire qui tienne compte de toutes ces choses.
• Pour vous souvenir des noms, pensez aux visages. Nous rappeler des noms de personnes que nous venons que nous venons de rencontrer est peut-être le plus difficile effort de mémoire que nous soyons appelés à faire. Le truc consiste à appeler dans votre esprit le nom d’une personne et son visage. Vous pouvez même choisir un trait proéminent dans son visage et vous concentrer sur ce trait.
• Faites des associations de noms. Il est toujours plus facile de nous souvenir d’un nom lorsque nous y associons quelque chose. Exemple : un trait de caractère physique ou morale
• Cherchez des points de repère. Vous pouvez toujours associer des choses qui vous sont arrivées il y a très longtemps à d’autres événements qui se sont produits à la même époque. Par exemple, vous n’arrivez plus à vous souvenir en quelles année vous avez travaillé pour la société ABC Construction. Essayez de trouver des points de repère qui pourraient vous aider à mieux situer cette période de votre vie. Vous vous souviendrez sans doute que vous sortiez avec telle ou telle personne ou que vous alliez souvent au cinéma en compagnie de X, et que c’est avec cette personne que vous avez vu « Les dents de la mer ». Vous pourrez sans doute vous souvenir que c’était en 1975. Sinon vous pouvez toujours vérifier en quelle année ce film est sorti dans les cinémas.
• Lisez, lisez et lisez. Si vous oubliez des mots, c’est probablement parce que vous ne les utilisez pas assez souvent. Par conséquent, si vous avez du mal à trouver le bon mot, c’est sans doute que votre vocabulaire est un peu rouillé. Lisez autant que vous le pouvez, ça viendra.
• Mettez-vous à l’épreuve. En général, les gens ne sont pas très doués pour déterminer jusqu’à quel point leur mémoire est efficace. Il arrive très souvent qu’une personne croie se souvenir d’une chose, mais qu’elle ne s’en souvienne pas. Vous avez sans doute vécu une telle situation au beau milieu d’un examen. Pour que cela ne vous arrive plus, passez un test juste avant un examen. En mettant vos connaissances à l’épreuve, vous verrez ce dont vous vous et ce dont vous ne vous rappelez pas.
• Gardez votre calme. Le stress et l’angoisse peuvent nuire à la mémoire. Vous avez besoin de toute votre concentration pour encoder les choses et l’angoisse trompe la concentration.
• Vérifiez votre pharmacie et votre bar. Des dizaines de facteurs peuvent contribuer aux oublis et aux trous de mémoire. Vos trous de mémoire sont peut-être causés par l’alcool que vous consommez ou par certains des médicaments que vous prenez, par exemple des amphétamines, des antihypertenseurs ou des antihistaminiques.

Existe-il des médicaments pour améliorer la mémoire ?
Les scientifiques cherchent depuis longtemps des rapports entre les substances nutritives et les capacités d’apprentissage et de mémoire du cerveau. Ils savent qu’une carence en certaines substances nutritives peut provoquer certains troubles de mémoire et d’apprentissage, mis ils n’ont pas encore découvert lesquelles pourraient améliorer la mémoire.
Au cours des dernières années, les recherches ont porté plus particulièrement sur les substances nutritives suivantes, qui semblent toutes reliées à la mémoire : la vitamine B1 (thiamine), la vitamine B2, la vitamine B12, la vitamine C, la choline, le folate, la niacine, le calcium, le cuivre, l’iode, le fer, le magnésium, le manganèse, le potassium, le zinc, et, surtout, la lécithine. Pour des informations sur les sources de ces vitamines et sels minéraux visitez le site www.sambamara.com .
Certaines recherches menées à l institut de physiologie de Sofia en Bulgarie, soulève des questions et des espoirs au sujet d’une substance nutritive à la fois nouvelle et plutôt exotique. Les chercheurs de cet institut, qui ont fait des expériences sur des souris, ont déterminé qu’une molécule présente dans la racine de ginseng, une plante chinoise, améliorait l’apprentissage et la mémoire, du moins chez les souris.
De mon côté l’expérience me permet de proposer l infusion de persil, une plante riche en zinc, le miel et l’huile de la graine de nigelle (voir mon site web) qui ont déjà donné quelques résultats.
Il semble donc que le jour viendra où nous pourront remédier à nos oublis et à nos trous de mémoire en prenant une pilule tous les matins. Bien sûr, certains d’entre nous oublierons de prendre cette pilule !
Serigne Samba Ndiaye
Enseignant- Chercheur-Phytothérapeute

Commentaires

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here