Aux femmes : Quelques trucs pour une poitrine haute et belle !

2616

Par le Pr. Serigne Samba Ndiaye

Enseignant Chercheur Phytothérapeute

Libellé des Questions / Réponses   

Bonjour Professeur. Pensez-vous qu’une poitrine bien bombée s’acquiert facilement ?

Sambamara. Je pense que non, à moins que ça soit quelque chose de naturel. En fait, une poitrine haute avec des seins fermes se travaille. Sachez qu’il n’est pas possible de muscler les seins du fait qu’ils sont essentiellement constitués de graisse. Cependant, il est possible d’agir sur les pectoraux, de manière à avoir une jolie poitrine bombée. Pour y arriver, quelques exercices sont à effectuer régulièrement afin de développer la cage thoracique en musclant le grand pectoral.

Mon Professeur, de quoi de compose le sein ?

Sambamara. On retrouve en fait trois grands éléments : le tissu glandulaire, qui est destiné a la production de lait maternel le tissu conjonctif, qui soutient le sein et lui donne sa forme, et le tissu graisseux, qui lui donne tous son moelleux.

Cependant, au fils des années, ce dernier élément a tendance à se développer au détriment du tissu glandulaire… En fait, la beauté du buste et sont maintient dépendent essentiellement du tissu conjonctif et du tissu cutané qui l´environne.

Mais Professeur. Pensez-vous qu’un régime un peu sévère peut diminuer le volume des seins ?

Sambamara. Vous savez rien n’est plus marrant de perdre le volume des ses seins en voulant perdre du poids. Heureusement que cela ne concerne pas toutes les femmes : celles qui courent le plus de risque sont celles dont les seins sont principalement constitués de tissu graisseux, alors que celles qui, a l´inverse, ont une quantité importante de tissu glandulaire, ne verront quasiment aucune différence après avoir maigri.

Professeur. Pourquoi les seins ont tendance à tomber ?

Sambamara. C’est naturel et normal car ils sont soumis à la loi de la pesanteur. En fait, les muscles pectoraux sur lesquels ils reposent ne servent que d´appui, d´assise. Les fibres élastiques de la peau, en se détendant progressivement au fils des années, vont trainer la ptôse du sein, Toutefois, s´il s´agit la d´un phénomène inévitable, on peut le reculer, ou du moins ne pas l´accélérer, en portant un bon soutien-gorge et entretenant sa peau.

Alors Professeur, quel comportement doit-on adopter pour ralentir cette tendance ?

Sambamara. Vous venez de poser une bonne question. Disons que les stratégies aidant à retarder cette tendance sont nombreuses. Il s’agit :

– D’abord, bien choisir son soutien gorge. Il doit être à ta taille c’est-à-dire couvrir la profondeur de tes seins sans te blesser, soutenir correctement ta poitrine grâce aux armatures et à une tissu solide, et être adapté à ton activité (flexible) surtout si tu pratiques le sport. Il ne doit pas non plus laisser des marques sur la peau. Enfin, ne portez pas de soutien-gorge pour dormir !

– Sous la douche ou au sortir du bain, pensez à appliquer un jet d’eau fraîche sur votre poitrine. Le froid agit localement sur la micro circulation sanguine, ce qui contribue à tonifier les tissus, et à raffermir vos seins. Pour les plus sensibles, diminuez progressivement la température de l’eau.

– Autre chose : la peau au niveau de la poitrine a, elle aussi, besoin d’être hydratée tous les jours. Appliquez le soir ou le matin après la douche un lait hydratant ou un soin spécial buste. Fais-la pénétrer grâce à des mouvements circulaires doux. Profitez-en pour masser doucement vos seins. Évidemment, évitez d’exposer vos seins au soleil, en plus d’augmenter le risque de cancer de la peau, les UV tendent à assécher la peau.

– Quotidiennement,veille à te tenir droite : redresse les épaules et bombe légèrement la poitrine, cela évitera que tes seins prennent l’habitude de regarder en bas.

Evitez certains sports comme le tennis ou la course aux pieds qui fragilisent l’élasticité des tissus mammaires.

– Tout au long de la journée, pensez à vous tenir bien droite, épaules basses et vers l’arrière. Vous rehausserez ainsi votre buste et mettrez vos seins en valeur.

– Si tu as une poitrine généreuse, évite toutes les positions qui ont tendance à écraser ta poitrine : dormir sur le ventre, se tenir bras croisés sur les seins…

– Cible les protéines au niveau de ton alimentation, surtout si tu fais un régime : ils nourriront tes muscles pectoraux, soutenant ta poitrine.

Professeur, avez-vous des exercices à proposer pour embellir la poitrine et la maintenir haute ?

Sambamara. Bien sûre que oui. Je vais vous en citer quelques :

1 En position debout ou assise, le dos bien droit, apposez vos paumes de mains l’une contre l’autre, coudes relevés à hauteur des épaules, et pressez. Maintenez la pression quelques secondes, relâchez puis recommencez 4 ou 5 fois. Faites cet exercice tous les jours.

2 Allongez-vous sur le dos, jambes pliées, pieds au sol. Prenez vos haltères et levez vos bras vers le plafond, dans le prolongement des épaules. Descendez vos bras vers l’arrière, au-dessus de votre tête, sans toucher le sol, puis remontez. Faites 4 séries lentes de 8, puis 4 séries rapides de 8, minimum.

3 Enchaînez avec une variante : même position, mais au lieu de descendre vos bras derrière votre tête, descendez-les sur les côtés. Pliez légèrement les coudes (vos bras ne sont pas complètement tendus, mais très légèrement fléchis au niveau du coude).
Faites à nouveau 4 séries lentes de 8, puis 4 séries rapides de 8, minimum.

4 Pas besoin d’haltères pour ce dernier exercice. Allongez-vous à plat ventre, bras le long du corps. Contractez vos fessiers et vos abdominaux, puis soulevez les épaules et la poitrine du sol. Maintenez la position plusieurs secondes avant de relâcher et de recommencer.

Pour finir Professeur, quel remède naturel proposez-vous à celles qui veulent rendre leurs seins fermes ?

Sambamara. Il en existe une multitude :

– En massage, les huiles essentielles contribuent à la douceur de la peau et peuvent stimuler la micro circulation.
Dans une base d’huile d’argan ou d’huile de germe de blé, ajoutez quelques gouttes d’huile essentielle de rose, de bois de rose ou de géranium par exemple. Massez sous la douche puis rincez abondamment à l’eau fraîche.

– Essayez le Fenugrec : En effet, les graines de fenugrec contiennent en assez grande quantité une substance chimique complexe appelée diosgénine, souvent utilisée pour créer des formes semi-synthétiques de l’œstrogène, une hormone sexuelle féminine. Cette dernière a divers effets sur l’organisme. Deux d’entre eux sont essentiellement liés à l’augmentation de volume des seins : elle provoque la croissance des cellules mammaires et contribue à la rétention d’eau.

Si vous souhaitez utiliser du fenugrec en poudre, écraser des graines ou passer au mixer des graines germées. Ajoutez un filet d’huile végétale et frictionnez-vous à l’aide de la pâte ainsi obtenue.

Info:  A ceux qui doivent venir renouveler leurs médicaments, qu’ils passent d’ici dimanche 26 prochain car je dois partir en campagne vers le 27 août pour une durée de 15 jours afin de profiter de cette période favorable pour pouvoir cueillir certaines plantes qui commencent à manquer dans la brousse. Dewenati à tous et q’ Allah accepte notre jeûne, absout nos péché, agrée nos oeuves et fasse du Paradis notre demeure et un lieu de repos! Amen.

Commentaires

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here