Sexualité du couple : Cap sur la fréquence normale des rapports !

901

Par le Pr. Serigne Samba Ndiaye

Enseignant Chercheur Phytothérapeute

Libellé des Questions / Réponses

Bonjour Professeur. Est ce qu’il y a un nombre de rapport déterminé qu’un couple doit respecter ?

Bonjour. Vous savez, la moyenne mondiale étant de 103 rapports sexuels par an. Le problème c’est qu’on finit par élever cette moyenne au rang d’une norme, alors qu’il ne s’agit que d’un calcul basé sur des déclarations incontrôlables !

Pour les sexologues, de nombreux patients souffrent d’un manque de désir sexuel, le plus souvent passager. Alors, quand ces personnes pensent que tout le monde faitl’amour trois fois par semaine, elles se sentent anormales et se jugent en faute vis-à-vis de leur partenaire ! Elles pensent qu’il faut suivre ce rythme pour être un couple « normal »… Ce qui est étonnant, c’est que dans notre société, on élève comme un principe l’idée que c’est épouvantable et insupportable de désirer quelqu’un qui vous dit non. On plaint un homme dont la femme a peu de désir, et idem pour une femme dont le mari n’est pas très « porté sur la chose ».

Bonjour Docteur. Peut-on parler alors de norme ?

Bonjour. Il faut reconnaître qu’une approche purement statistique des relations sexuelles peut s’avérer nocive pour le couple. Il n’y a pas de norme, certes, mais des signaux peuvent alerter l’attention du couple. En général, si un couple n’a pas fait l’amour pendant un mois environ, en dehors de raisons exceptionnelles (santé, voyages, etc.), il est bon de se poser des questions.

Ce qui implique de se montrer, réciproquement, constamment à l’écoute de son partenaire. Cela réclame de l’amour, du temps, de la patience, et de la volonté.

Bonjour Professeur. Quelles sont les conditions qui permettent à un couple de réussir la vie à deux ?

Bonjour. D’abord, trouver le bon moment pour faire l’amour. D’autant qu’il s’agit d’un temps particulier. Le couple a besoin d’un espace où il sera seul, au moins temporairement, mais aussi de quelques instants où il n’aura pas à répondre aux sollicitations de qui que ce soi.  

Et puis, inutile de se le cacher : la forme physique influence la motivation à sauter sous la couette. Même si le désir sexuel est bien là, il est possible d’être trop fatigué pour faire l’amour ! Le temps mis de côté pour votre couple risque fort, dans les moments de fatigue, d’être consacré au sommeil plutôt qu’à la bagatelle… Pensez donc à écouter votre corps et à vous ménager.

En outre, il est plus facile d’essayer, de temps en temps, de vous recentrer sur votre corps. Cela ne prend que quelques secondes. Respirez profondément, caressez-vous le ventre, faites-vous un automassage de la nuque… Sans avoir rien de spécifiquement sexuel, ces petites habitudes vous permettent de réveiller la sensualité qui sommeille pendant les heures de travail. Ainsi vous la retrouverez plus facilement, à son heure, quand vous vous réfugierez dans les bras de votre conjoint(e)…

Enfin, l’une des premières raisons pour lesquelles les femmes, surtout, hésitent àfaire l’amour est qu’elles ne sont pas à l’aise avec leur corps. C’est compréhensible, mais aussi regrettable. Car qui pourrait imaginer un meilleur remède contre les complexes que de se faire plaisir avec son corps, dans une relation pleine d’amour ?

Apprenez plutôt à vous concentrer sur les aspects de votre corps qui vous plaisent. Une tenue décente, un teint naturel, des chevilles élégantes, une peau douce, peuvent être tout à fait ensorcelants…

Bonjour Docteur. Existe-il une façon particulière de séduire son ou sa partenaire ?

Bonjour. En effet, pour séduire, chacun possède des dons naturels qui lui sont personnels. Le problème, c’est que parfois, nous n’avons pas conscience de notre meilleur atout séduction. Au lieu de le cultiver, nous avons tendance à nous lamenter sur ce que nous ne possédons pas (une minceur enviable, une situation sociale intéressante ou une facilité relationnelle, etc.), et à ne pas suffisamment penser à cultiver ces dons naturels. Alors, testez-vous pour connaître votre meilleur atout séduction, apprendre à le cultiver et à aimer ce que vous êtes.

Bonjour Professeur. Que penses-tu de ces couples qui s’adonnent à la pornographie ?

Bonjour. Elle est nuisible et même dangereuse. Quand on regarde régulièrement du X, l’excitation a besoin de stimulants de plus en plus forts pour se déclencher. Donc, une personne qui consomme de la pornographie « soft » en grande quantité, finit par trouver cela insuffisamment excitant. Elle va passer à des vidéos sexuellement violentes (femmes attachées…), puis de plus en plus hards, et même sanglantes. C’est un glissement naturel et dangereux. Non parce que cet homme (c’est plus souvent un homme) devient forcément violent, mais parce qu’une sexualité « de base » ne l’excitera plus, ne le comblera plus. Au lieu d’être dans la relation, dans l’amour réel, il vivra dans le fantasme excitant et passera à côté du vrai bonheur de l’amour. Le bonheur sexuel est, dans la réalité, à la portée de chacun. Il apporte un bien-être général qui va au-delà de la sphère sexuelle. Avoir recours à des images pornographiques, totalement fausses et illusoires, ne fait qu’accroître le fossé entre plaisir et réalité, et nuisent à l’épanouissent du couple.

Bonjour Professeur. Quel est le vrai rôle du plaisir dans un couple ?

Bonjour. Le plaisir à deux nous rend unique au monde. Lorsqu’on aime, on devient celui ou celle qui donne du bonheur à l’autre. Et cette émotion partagée est un trésor à savourer ensemble. Ainsi, faire l’amour n’est pas seulement un geste sexuel, c’est se construire une relation précieuse et privilégiée.

Le plaisir aplanit les difficultés ! L’entente entre un homme et une femme, ce n’est jamais gagné. Différences, incompréhensions, divergences d’opinions, de projets… Tout concourt à nous faire penser que vivre ensemble est un perpétuel combat. Le plaisir est là pour adoucir la vie à deux. Pour faire pencher la balance du côté positif. Le plaisir est le sucre que vous pouvez rajouter pour faire passer une potion qui par moments vous semble un peu amère !

Commentaires

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here