Augmentation de la taille du sexe : Une solution unique pour l’instant selon votre Phytothérapeute !

3824

« Quels sont les avantages d’un petit pénis ? »

Par le Pr. Serigne Samba Ndiaye

Enseignant Chercheur Phytothérapeute                                                                             

Libellé des Questions / Réponses   

Bonjour Docteur, moi je n’ai jamais eu de bonnes érections, alors, j’ai consulté des tas de médecins qui ont conclu à une impuissance primaire, c’est à dire à un problème d’érection sans cause bien définie. Et j’ai remarqué aussi que j’ai un long et pénis. Qu’en pensez-vous ?

Bonjour. Ton problème, c’est la longueur de ton pénis. Et avec une telle taille quand tu bande, le sang a du mal à remplir complètement les corps caverneux.

Vous savez, le mythe du long pénis est maintenant très répandu et, la plupart des hommes pensent qu’un sexe de grande taille est nettement meilleur. Mais tel n’est pas toujours le cas.

Notons aussi qu’à partir d’une certaine relation entre diamètre et taille (rapport longueur / circonférence supérieur à 1,31) les vaisseaux ont du mal à irriguer suffisamment le pénis pour produire une érection bien dure. Résultat, les hommes qui ont un pénis vraiment long ont souvent des érections plus molles que ceux qui ont un pénis plus court. Or, l’intérieur du vagin (qui rappelons-le fait 8 centimètres de profondeur au repos et 12 en état d’excitation), est sensible à la pression appuyée. Donc un pénis bien dur donne plus de sensations.

Professeur, mon pénis est court et j’ai vraiment honte quand je suis avec mon épouse. Suis inquiet, je crains que cela la fruste à la longue.

Sambamara. Je ne pense pas que cela puisse frustrer madame si elle t’aime. Et ce n’est pas seulement le sexe qui fait l’amour, il y a autre chose.

Et encore tu dois savoir que chaque pénis a ses avantages. Un grand pénis, c’est bien à regarder, ça va loin en profondeur et c’est un atout. Un petit pénis, c’est plus efficace au contact, et plus tonique au contact, et c’est un atout différent. À chacun de vivre en profitant des avantages que la nature lui a donnés !

Docteur, à quel moment de la croissance peut-on agrandir un pénis ? Et comment ?

Sambamara. Cette période est unique dans la vie de l’individu et se situe à la puberté. Notons que si la puberté n’est pas terminée et qu’un garçon trouve son sexe vraiment petit, on peut parfois faire quelque chose. Il s’agit d’un traitement hormonal. En effet, une hormone, la testostérone fait grossir le pénis à la puberté. Si cette hormone fait défaut, il ne grossit pas.  Donc on peut compenser ce manque. Mais, si les hormones sont parfaitement normales, en rajouter ne servirait à rien !

Cependant, si la puberté est terminée, le pénis a atteint sa taille adulte et l’on n’y peut rien changer. Aucune crème, aucun exercice ne fait grandir le sexe. Or, des charlatans qui savent qu’un petit pénis peut être un énorme complexe vendent n’importe quoi en faisant croire qu’ils ont la solution miracle pour le faire grossir et l’allonger.

Professeur, quelles sont les différentes formes d’arnaques utilisées pour faire penser qu’on peut agrandir le sexe ?

Sambamara. Elles sont nombreuses. On en citer :

1 L’enveloppement chaud : Il s’agit de mettre un gant très chaud autours du pénis et des testicules pendant au moins 15 à 30 minutes par jour. Le principe : la chaleur dilate ! C’est ridicule et dangereux ! Si les bains de pieds chauds vous faisaient gagner une pointure de chaussure, ça se saurait ! En plus, les testicules détestent la chaleur qui leur est toxique. Vous risquez, au pire, de griller vos spermatozoïdes et de devenir stérile !

2 Les appareils agrandisseurs : il s’agit de pompes à vide appelées aussi vacuums. Le principe est celui de la ventouse. On positionne autour du pénis un tube étanche dans lequel on aspire l’air. Du coup, le pénis gonfle. Cette méthode est utilisée chez les hommes souffrant de troubles de l’érection. Elle donne de bons résultats pour déclencher une érection, mais en aucun cas pour allonger la verge.

3 Les exercices de masturbation : si ça faisait grossir le sexe, chacun choisirait sa taille ! Aucune manipulation manuelle n’a d’action sur la taille du pénis.

4 Les crèmes ou les médicaments : effet zéro garanti ! Tu ne te sentiras pas plus lourd dans ton slip, mais bien plus léger dans tes bourses !

5 S’attacher un poids au pénis : incroyable, mais vrai ! A part tirer sur votre peau et la rendre plus flasque, personne n’en retire aucun avantage ! Et tirer dessus ne changera rien non plus.
Attention car tous les jours, des petits malins inventent n’importe quoi pour te soutirer des sous! Retiens bien un truc : aucun remède  local n’existe pour faire grossir ton pénis !

Professeur, est ce qu’il y a des chances de succès avec la chirurgie ?

Sambamara. Non je ne le pense pas. Le médecin opérant peut couper en partie le ligament qui attache le pénis au pubis. Du coup, on gagne un ou deux centimètres de longueur, mais pas plus. En effet, si l’on sectionne trop ce ligament, on se retrouve avec un pénis en battant de cloche, c’est à dire que, même en érection, il pointe tristement vers le sol… En cas de surpoids important, le chirurgien peut aussi faire une lipoaspiration de graisse autours du pénis.

Professeur, j’entends souvent parler de micro pénis. C’est quoi en fait ? Et qu’est ce qui en est la cause ?

Sambamara. On appelle micro pénis une verge de petite taille mais qui n’a, par ailleurs, aucune autre anomalie. Le diagnostic se fait sur des critères de mensuration précis basés sur la taille moyenne de la verge à l’âge adulte, soit 11 cm au repos et 15cm en érection. Le diagnostic de micro pénis est donc établi si la taille de la verge n’excède pas 8 ou 9 cm en érection à l’âge adulte.

Les causes sont multiples et pas toujours identifiées : insuffisance d’hormones mâles, insensibilité des tissus, obésité …

Mais Professeur, ne soupçonnez-vous pas une plante sur laquelle pourront être orientées les recherches d’une solution à ce problème ?

Sambamara. Si, une plante herbacée appelée « Séber buki » en wolof et « Ndoussoum » en Peul. Je n’ai pas encore d’éléments de preuve permettant de dire qu’elle peut augmenter la taille du pénis mais il est avéré qu’elle peut aider à solutionner beaucoup de maux dont ceux gravitant autour de la sexualité.

En effet, les les femmes ménopausées pourront y recourir pour soulager les troubles qui surviennent avec la ménopause. En outre, « Séber buki » peut constituer une solution pour les personnes souffrant de problèmes coronariens, celui-ci réduisant en effet de manière importante le taux de cholestérol dans les artères. Idem pour les personnes ayant des problèmes osseux, car la plante permet aussi d´améliorer la densité osseuse. Il peut être aussi utilisé dans le traitement de certaines maladies urinaires et buccales, mais aussi les troubles du sommeil, et on lui attribue également la propriété de ralentir la chute des cheveux.

Cependant, quand on parle de « Séber », c´est surtout pour ses propriétés aphrodisiaques. Les personnes ayant quelques soucis d´ordre sexuel peuvent ainsi y remédier en recourant cette herbe. En effet, il peut stimuler le désir sexuel, tout comme il peut améliorer les fonctions érectiles de l´homme. Par ailleurs, il peut être utilisé pour traiter l´infertilité masculine, car il stimule la synthèse du sperme, et par extension, favorise la synthèse des spermatozoïdes.

Enfin, la propriété la plus remarquable de cette plante est certainement sa capacité à développer la force et l´endurance physique, en optimisant la prise de masse musculaire. Le « Séber buki » agit en effet sur la synthèse des protéines qui sont essentielles aux muscles, et la constitution d´une réserve conséquente de celle-ci permet d´en améliorer la densité. Le « Séber » n´agit pas directement sur la synthèse, son action est plutôt localisée en amont. En effet, les éléments actifs qui y sont contenus augmentent la production de testostérone, de l´ordre de 30 à 50 % environ, ce qui a pour conséquence non seulement une meilleure synthèse des protéines, mais également une amélioration de leur conservation.

En outre, les sportifs peuvent l’utiliser en remplacement des protéines trouvées dans le commerce pour développer leur musculature.

Et enfin, les extraits de « Séber buki » agissent comme relaxants musculaires qui favorisent le relâchement et l’allongement des muscles péniens grâce à leurs propriétés antispasmodiques, ils sont aussi très utiles dans la régularisation des problèmes de circulation, la purification du sang et le passage de plus de sang vers la zone pénienne. Cela entraîne une augmentation du débit sanguin dans le pénis qui se traduirait par un plus gros pénis. Ils améliorent également la libido de l’homme et construisent son endurance sexuelle.

Professeur. Est-ce que l’utilisation de cette plante comporte quelques effets secondaires ?

Sambamara. Comme déjà mentionné, « Séber buki » peut augmenter le niveau de testostérone dans le corps. L’utilisation excessive de cette herbe peut donc provoquer certains effets indésirables tels que, l’augmentation de la croissance des cheveux, surtout sur le visage et le corps, et des changements dans la voix, surtout chez les femmes. Quelques autres effets secondaires possibles : sautes d’humeur, nausées et des douleurs abdominales. En tout cas, la plupart des études sur cette plante n’ont pas trouvé un quelconque effet toxique. Cependant son utilisation n’est pas recommandée chez la femme enceinte.

Professeur. Est-il aisé d’identifier et de se procurer de la dite plante ?

Sambamara. Bien sûre que oui. C’est une plante annuelle entourée de poils plus ou moins argentés. Ses tiges rampantes assez peu ramifiées peuvent atteindre 90 cm de longueur, tandis que feuillage et fleurs ne peuvent guère s’élever à plus de 5 cm au dessus du sol. Les feuilles sont opposées, paripennées, le plus souvent à six paires de folioles ovales à marge entourée de longs poils blancs.

L’herbe se trouve dans les régions tempérées chaudes et tropicales du monde. Il est également connu pour prospérer dans les climats désertiques et des sols de mauvaise qualité. Son principal constituant est harmine. Les composés actifs dans le « Séber bouki » sont connus comme des saponines stéroïdiennes et se trouvent principalement dans les feuilles de la plante. Ses racines et fruits sont doux, laxatifs, cardiotoniques et apéritifs. Les graines sont connues pour leurs propriétés astringentes et sont utiles dans les épistaxis, hémorragies et stomatite ulcéreuse.

Notons enfin que cette plante améliore la concentration et l’humeur. Sa composante la mélatonine vous aide à traiter les troubles du sommeil, améliore la vision, agit comme un complément alimentaire et augmente l’énergie et de vitalité.

NB: Excusez de l’erreur: la plante herbacée en question est nommée « Seber buki » en wolof, « Ndoussoum » en Peul, « Ndorarok » en Serere, « Kelebetokala » en manding, « Ejalora » en Diola. S on nom scientifique est: Hygrophila auricalata.

Le « tupere » est le « dagg » qui a aussi des vertus aphrodisiaques.

Posologie: Infusez une poignée de la plante herbacée en entier dans un litre d’eau, laissez refroidir, filtrez et en boire un demi-verre à café après chaque repas.

Commentaires

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here