L’impuissance : 7 moyens simples pour redonner au membre viril toute sa vigueur !

5768

« L’impuissance sexuelle est l’un des facteurs principaux des conflits conjugaux ! »

Disons que l’idée qu’une personne se fait de sa propre sexualité est grandement déterminée par sa culture, son milieu social et son expérience personnelle. Elle peut être intimement liée à ses propres notions ou à celles de la société concernant la façon appropriée, ou non, d’exprimer ses comportements sexuels. Ces sentiments provoquent parfois de l’anxiété en raison d’une association personnelle ou culturelle des expériences et du plaisir sexuel avec les comportements immoraux ou répréhensibles. L’anxiété est alors exprimée physiquement par l’organisme d’une façon qui prévient la fonction sexuelle normale. Les dysfonctions sexuelles peuvent avoir une cause physiologique d’origine organique (trouble physique), une cause psychologique d’origine mentale, ou encore, elles résultent de facteurs à la fois physiques et psychologiques.

L’impuissance sexuelle et ses conséquences dans la vie du couple !
L’impuissance est l’inaptitude à obtenir ou à maintenir une érection suffisante pour  permettre des rapports sexuels satisfaisants suivis d’une éjaculation. Et nous savons bien que l’érection d’un homme est sa raison d’être, un signe de virilité et de vigueur, et la perte d’érection est la crainte de tous les hommes quelque soit leur âge. L’impuissance sexuelle est l’un des facteurs principaux des conflits conjugaux, et par conséquent, ne plus avoir la bonne performance sexuelle ou les mêmes érections rigides serait un gros problème pour un homme qui tient à garder sa partenaire toujours satisfaite et à mener une vie sexuelle épanouie.

Comment déceler l’impuissance chez un homme ?
L’impuissance n’est parfois qu’apparente. Elle est due alors à l’émotion, à l’état sanitaire plus ou moins précaire des appareils digestifs (constipation, maux de cœur, etc.) Pour être certain que le sujet est atteint ou non de l’impuissance, on procède de la façon suivante : Placer l’intéressé sur le dos, puis avec une épingle ordinaire, chatouiller (en grattant légèrement de haut en bas) la partie face de l’une des deux cuisses. Aussitôt les deux testicules entrent en convulsions, se soulèvent et s’abaissent. Quand on constate un tel fait chez un homme, on peut affirmer à celui-ci qu’il n’est pas atteint d’impuissance.
Les testicules ne bougnent pas ou semblent rester inanimés chez une personne atteinte du mal.

Quels sont les remèdes cotre l’impuissance ?
Notons que certains cas d’impuissances sexuelles ont toujours trouvé un remède à partir des plantes médicinales. Ces dernières commencent aujourd’hui à avoir beaucoup plus d’adeptes que de détracteurs au niveau de la population à cause des effets bénéfiques qu’elles procurent. Et, si vous souffrez d’un problème pareil, n’hésitez pas à tenter les solutions suivantes :

1 Prendre (boisson) une décoction sucrée de racines de Hymenocardia acida et un tout petit morceau d’une racine de Cassia sieberiana. Facilite l’évacuation des urines, donne l’appétit et fortifie le membre viril.

2 Placez au fond d’un canari une racine de Strychnos spinosa coupée en neuf morceaux ayant chacune la longueur du majeur, une ou deux poignée de Xylopia aethiopica et verser sur le tout des gâteaux de miel frais écrasés dans une certaine quantité d’eau. Fermer hermétiquement le récipient qu’on place dans un coin retiré où il doit rester trois à sept jours. Ce délai passé, boire chaque matin, à jeun, une portion du contenu du canari. Bon excitant, ranimant le membre viril qu’il rend toute sa vigueur.
3 Nettoyer légèrement des racines de Ximenia americana qu’on racle ensuite à fond. Faire sécher ensuite la raclure au soleil puis la piler en y ajoutant du sel gemme et une poudre de Cyperus esculentus et quelques gousses de piment. Tamiser le produit obtenu pour avoir une poudre fine. Le soir, absorber une pincée de celle-ci dans un bouillon de viande. Rend le sperme abondant et combat aussi l’impuissance.

4 Boire quotidiennement une semaine durant, une décoction de rameaux feuillus de Daniella oliveri, de Hymenocardia acida et de Bauhinia reticulata. Faire surtout usage de ce médicament pour développer le membre viril atrophié.

5 Prendre (boisson) de temps à autre une eau miellée ou sucrée dans laquelle ont séjourné des racines de Cassia sieberiana ou « sindian », du Capsicum frutescens, du Xylopia aethiopica. Ce même médicament peut être utilisé contre les maux de ventre. Laisser fermenter le liquide avant d’en faire usage.

6 Découper des racines de Boscia senegalensis (« ndiandam ») et de Balanites aegyptiaca (« sump ») dont une partie est à ciel ouvert par suite des ravinements des eaux de pluies. Introduire les morceaux de racines dans un canari contenant une eau et du sel gemme. Placer le récipient ainsi garni dans un coin de la demeure où il doit rester trois jours pleins. A partir du quatrième jour au matin, boire quotidiennement, une semaine durant, une bonne cuillérée en calebasse du contenu du pot.

7 Bouillir longuement une grande quantité des feuilles de Capsicum frutescens. Filtrer la décoction. Ajouter au liquide filtré du beurre de vache et du miel. Chauffer légèrement la mixture qu’on laisse refroidir toute la nuit. Le lendemain matin, chauffer un peu le liquide, puis boire à jeun une bonne portion de celle-ci ? Absorber l’autre portion, le soir, en allant au lit. Bon excitant combattant sûrement l’impuissance.

NB:  Excusez-moi, voici les noms en langues locales comme vous le suggérez:

Strychnos spinosa = « tembu » en wolof;   Xylopia aethiopica = « jar » en wolof,

Xymenia americana = « ngologne » en wolof;   Cyperus esculentus =  « nagaru » en wolof

Hymenocardia acida = « Peleti » en Peul et Komoné tayoro » en Bambara

Daniella oliveri = « Santan » en wolof;   Capsicum flrutescens = « kani bu sew » en wolof

Balanites aegyptiaca = « sump en wolof »;  Boscia senegalensis = « Ndiandam » en wolof

Je reste à votre disposition, à toutes fins utiles. Jamais je me lasserai de d’apporter ma modeste contribution à l’amélioration de la santé de la population et rien ne me fera reculer.

Commentaires

comments

5 Commentaires

  1. si pour rappel vous pouvez donner des conseils préventifs contre le palu en cette période pré hivernale
    merci par avance

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here